Comment aller dans les pays frontaliers en TGV presque gratuitement

Vous allez encore me prendre pour un charlatan. Aller à Genève pour 4€ ou à Bruxelles pour 9€, avec le confort et la rapidité du TGV depuis n’importe où en France… Faut pas exagérer ! Et pourtant, grâce à des combines parfaitement légales dont je me délecte, on peut se rendre dans de grandes villes frontalières pour quelques euros en découpant son trajet en deux. Je me suis amusé à lister les destinations ainsi accessibles et les alternatives aux coûteux Thalys (pour la Belgique), TGV Lyria (Suisse) ou ICE (Allemagne).

Attention, ces astuces ne sont intéressantes que pour les possesseurs de la carte TGVmax. Pour 79€ par mois, vous voyagez en illimité en France. Je pars donc du principe que votre trajet à l’intérieur des frontières est « gratuit ». Mais en ajoutant quelques euros, vous pouvez franchir les frontières belge, allemande, suisse, italienne et espagnole. Une fois arrivé à la dernière gare française, prenez un autre train ou un autocar pour gagner votre destination dans un pays frontalier. J’ai bien conscience que certaines trouvailles sont tirées par les cheveux et qu’il vaut mieux parfois prendre l’avion pour ne pas s’embêter. Mais vous commencez à me connaître : je prends un malin plaisir à dégoter toutes sortes de bons plans.

> Saint-Sébastien et Bilbao

J’ai eu l’occasion de réaliser ce trajet en avril 2017, à l’époque où il existait encore un train de nuit qui reliait Paris à Hendaye (12h), à la frontière espagnole. Désormais, la liaison est assurée uniquement de jour par le TGV (4h45). A Hendaye, prenez l’Euskotren (compagnie ferroviaire du Pays basque) jusqu’à Saint-Sébastien (30 minutes). De là, vous pouvez changer de train pour aller Bilbao : le trajet dure 2h30 mais vous ne vous ennuierez pas en admirant les paysages.

Prix : Hendaye-Saint-Sébastien à 2,45€, Hendaye-Bilbao à 6,90€

 

> Bruxelles

Il n’y a pas que le Thalys pour relier Paris à Bruxelles à grande vitesse. La solution : prendre un TGV de Paris à Lille (1h) puis un autre de Lille Europe à Bruxelles (35 minutes). Attention, il existe deux gares à Lille. Cinq minutes de marche les séparent. Les trains de/vers Bruxelles arrivent/partent forcément de Lille-Europe mais ceux de/vers Paris arrivent/partent soit à Lille-Flandres, soit à Lille-Europe. En tenant compte du temps de correspondance, votre trajet entre les deux capitales dure deux heures : c’est seulement trente minutes de plus qu’en Thalys, dont l’aller simple varie entre 29 et 99€ ! 

N’ayant pas le monopole sur la trouvaille de bons plans, je remercie Léo, créateur du site lesvoyagespaschersdeleo.fr, de m’avoir dévoilé l’astuce.

Prix : Lille-Bruxelles dès 9€ en TGV

> Genève

Prenez un TGV entre Paris et Bellegarde (2h40). De là, prenez un TER jusqu’à la gare de Genève (30 minutes). Le trajet direct avec le TGV Lyria prend un tout petit peu moins de temps… mais coûte entre 29 et 130€ !

Prix : Bellegarde-Genève dès 3,80€ 

> Bâle et Fribourg

Prenez un TGV entre Paris et Mulhouse (2h40) puis prenez un TER jusqu’à la gare de Bâle/Basel CFF (25 minutes). Depuis Mulhouse, vous pouvez aussi aller à Fribourg en TER (30 minutes).

Prix : Mulhouse-Bâle dès 3,90€, Mulhouse-Fribourg dès 5,60€

> Francfort et Stuttgart

Pour vous rendre à Stuttgart, prenez d’abord le TGV de Paris à Strasbourg (1h40) puis un autocar (2h15) jusqu’à Stuttgart. Vous pouvez continuer le trajet en TGV : c’est deux fois plus rapide (1h20), mais au moins cinq fois plus cher. Depuis Strasbourg, vous pouvez aussi rejoindre Francfort en autocar (3h45) et en TGV (1h50). Attention, la gare routière se trouve place de l’Etoile, à une trentaine de minutes de marche ou à une dizaine de minutes en tramway de la gare SNCF. 

Prix : Strasbourg-Stuttgart dès 7€ avec Ouibus, dès 9€ avec Flixbus, dès 33€ en TGV/ICE. Pour le Strasbourg-Francfort : dès 11€ avec Flixbus, dès 33€ en TGV/ICE

 

> Gérone et Barcelone

La dernière grande ville desservie par le TGV Paris-Barcelone est Perpignan. Prenez un billet jusqu’à Perpignan (5h) puis, à partir de là, plusieurs solutions s’offrent à vous pour atteindre Gérone ou Barcelone : soit prendre un autocar Ouibus, Flixbus ou Alsa (2h30), soit poursuivre en TGV (1h20) avec un deuxième billet.

Prix : Perpignan-Barcelone dès 9€ en Ouibus, 10€ en Flixbus et 30€ en TGV

> Luxembourg

La dernière gare française desservie par le TGV Paris-Luxembourg est Thionville. Prenez un billet Paris-Thionville (1h50) puis un billet de TER Thionville-Luxembourg (25 minutes).

Prix : Thionville-Luxembourg dès 4€

> Gênes

Réservez un Paris-Nice (5h45) puis un Nice-Gênes (2h30). La même combine est possible pour Menton, mais un seul TGV va jusqu’à Menton chaque jour… Le trajet est long, mais vous vous consolerez en regardant par la fenêtre : le train longe la Méditerranée de plus ou moins près. L’un des plus beaux trajets que j’ai réalisés en train, en février 2017, de retour de Venise et de Gênes.

Prix : Nice-Gênes dès 17,80€

 

> La Panne et Ostende

Il suffit de prendre le TGV de Paris à Dunkerque (1h40) puis, à partir de là, de prendre la ligne 2 du bus dunkerquois (DKbus). Le bus relie la gare de Dunkerque à Adinkerque (l’autre nom de La Panne) en 40 minutes. Pour qui veut explorer le littoral belge, je conseille de prendre le Kusttram, qui roule sur 70 km jusqu’à la frontière néerlandaise. Pour ne pas en profiter pour aller à Ostende ?

Prix : Dunkerque-La Panne à 2,40€. Pour Ostende, ajouter 3€ pour un trajet en Kusstram

> Neuchâtel

On termine par la ville suisse de Neuchâtel. Prenez un TGV de Paris à Frasne (2h50) puis un TER jusqu’à Neuchâtel (1h).

Prix : Frasne-Neuchâtel dès 20,60€


Visualisez les gares frontalières accessibles gratuitement avec TGVmax ainsi que les villes étrangères où se rendre en prenant un deuxième train ou un autocar :

Photo de une : Il est possible d’aller à Bruxelles pour 9€ en faisant un changement à Lille. Ici, le Mont des Arts. Crédits photo : Pixabay/JoaquinAranoa