La Cité du vin de Bordeaux : pour se prendre de passion pour le vin

La première fois que j’ai entendu parler de la Cité du vin de Bordeaux, c’était lors de son inauguration en mai 2016. J’ai enfin pris le temps de m’y rendre au début du mois lors d’une petite journée dans la capitale aquitaine. Verdict ? C’est un lieu passionnant, tant par son architecture atypique que par le contenu de ses expositions. Il est situé au nord de la ville, au bord de la Garonne, dans le quartier en pleine mutation du Bassin à flots.

 

La Cité du vin n’est pas un simple musée : c’est surtout un lieu de rencontres autour de la culture du vin. Outre des expositions, on y trouve un restaurant, un concept-store, une bibliothèque, un amphithéâtre, des salles de réunion et de cours d’oenologie… Je dirais que c’est un passage obligé pour tous ceux qui, comme moi, s’intéressent à l’univers du vin sans être expert.

 

Les contenus des expositions sont très accessibles en plus d’être ludiques. Les visiteurs sont invités à prendre un audioguide qui ressemble à un smartphone : puis, il suffit de scanner les flashcodes disposés un peu partout pour lancer les commentaires audio. La Cité revendique 10 heures de contenus au total ! Comment sont embouteillées les bouteilles, combien de temps sont-elles conservées, comment le vin a inspiré les arts ou a résisté aux épidémies… Il y a à peu près des réponses à toutes les questions que les novices comme moi se posent. C’est plus exhaustif que la visite d’une cave à vin à Porto.

 

Pour terminer ma visite, direction le belvédère au 8e et dernier étage du bâtiment. Le billet donne droit à une dégustation parmi une vingtaine de vins français et étrangers. Il y a des vins de Bordeaux, mais aussi de Slovaquie, de Californie, etc. Une belle manière de terminer ma visite, d’autant qu’on profite de la vue sur Bordeaux et la Garonne.

 


Comment y aller ?

Depuis la gare de Bordeaux Saint-Jean, prendre le tramway C jusqu’aux Quinconces puis le tramway B jusqu’à l’arrêt La Cité du vin. Il est également possible de prendre le bateau depuis les Quinconces ou Stalingrad.

 

Combien ?

Dès 20€ l’entrée aux expositions permanentes, l’accès au belvédère et la dégustation de vin (16€ pour les étudiants).

 

Que faire après ?

Après la visite, je vous conseille de faire un tour dans les Halles de Bacalan situées juste en face de la Cité du vin. Après cela, histoire dans rester dans l’ambiance, vous pouvez vous rendre au Musée du vin et du négoce, à quelques arrêts de tramway de là.