Je n’avais jamais séjourné dans un pareil endroit. Imaginez : un hôtel perdu au sommet d’une montagne, situé dans un monastère, calme et pas cher, avec une vue incroyable sur l’île de Majorque. C’est dans cet hôtel pas comme les autres que j’ai séjourné lors de mon premier voyage sur la plus grande île des Baléares. J’ai nommé : Santuari de Cura.

 

On accède ici par une route qui, sur cinq kilomètres, zigzague sur le pic de Randa depuis le village éponyme. Au guidon de ma Suzuki 125cc, je croisais surtout des cyclistes venus affronter les pentes avant, en guise de récompense, de les dévaler sans pédaler. A chaque virage, je gagnais en altitude et l’air se faisait un peu plus frais. Au coucher du soleil, j’imaginais, au loin, les plages bondées, bruyantes et suffocantes. Ici, j’avais un panorama de roi dans un silence spirituel – ou « monacal » – face à la Serra de Tramuntana, la principale chaîne de montagne de l’île. Comme quoi, il y a assez de place sur une île comme Majorque pour éviter les foules de vacanciers estivaux.

 

 

L’enchantement recommence le matin lors du petit-déjeuner. La salle, aussi utilisée pour le déjeuner et le dîner, offre une vue lumineuse sur le sud-ouest de l’île et la ville de Palma. Prendre son café dans un tel environnement, je ne demandais pas mieux. Sans compter que le buffet laisse assez de choix pour prendre des forces jusqu’au soir.

 

Et la chambre, dans tout ça ? Il y avait absolument tout le nécessaire et même plus que le minimum vital avec la télé, le ventilateur au plafond et le mini réfrigérateur. J’étais au rez-de-chaussée côté cour et n’avais donc pas le panorama à ma fenêtre. Mais qu’importe, j’étais déjà très content de ma trouvaille !

 


 

Combien ?

A partir de 43,50€ la chambre double pour une personne. Petit-déjeuner à 9€. Une bouteille de vin Prosecco est offerte si la réservation est effectuée sur le site de l’hôtel.

 

Comment y aller ?

Santuari de Cura n’est desservi par aucun bus. Il est donc nécessaire de disposer d’un véhicule de location. Depuis Palma, prendre l’autoroute Ma-15 jusqu’à Algaida puis la route Ma-5010 jusqu’au village de Randa. De là, une route de 5 km vous mène au sommet. Comptez 50 minutes de route.

 

Informations sur le site de l’hôtel, sur Hotels.com ou sur Booking

 

About the Author

Jean-Marc De Jaeger ()

Website: http://lefouduvoyage.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.