1 Comment

Tous ceux qui ont vu La Grande vadrouille (et j’espère que vous en faites partie) ont forcément aperçu l’Hôtel-Dieu de Beaune. Dans une scène, on peut voir les aviateurs de la Royal Air Force cachés dans les lits de la salle des Pôvres. L’une des sœurs demande à Big Moustache : « Dites trente-trois. » À Big Moustache de répondre : « Thirty three… Thirty three… » (voir vidéo)

 

Avant de m’y rendre par une chaude journée de juin, c’était tout ce que je savais des Hospices de Beaune. Le lieu mérite que l’on s’y attarde, à la fois pour sa riche histoire, ses toits d’ardoise cernant la cour d’honneur et son excellent état de préservation. À sa création en 1443, cet hôpital avait vocation à accueillir les malades les plus démunis. Au fil des siècles, l’hôpital s’est maintenu grâce aux donations de mécènes. Des soins furent prodigués à l’Hôtel-Dieu jusque dans les années 60 avant que le lieu, classé « patrimoine historique », ne devienne un musée.

 

J’y ai appris que les Hospices disposaient de leur propre vignoble. Le vin est vendu aux enchères le troisième dimanche de novembre. Les fonds récoltés sont destinés à des œuvres de charité. En visitant les Hospices, vous en apprendrez beaucoup sur l’histoire de la région, mais surtout sur la médecine à travers les siècles. Un audioguide est proposé gratuitement. Évitez si possible d’y aller le samedi après-midi pour éviter la foule. Prévoyez une heure de visite.

 

 

Comment y aller ?

Depuis la gare de Lyon à Paris, prendre le TGV jusqu’à Dijon (1h35, gratuit avec TGVmax) puis le TER jusqu’à Beaune (20 minutes, dès 5€).

 

Combien ?

7,50€ pour les adultes, 5,50€ pour les étudiants.

 

Que faire après ?

Le Musée du vin de Bourgogne est un bon complément à la visite des Hospices. Situé à quelques minutes de là, ce musée s’intéresse à l’histoire de la culture de la vigne dans la région. Tarif : 4,80€ pour les adultes, 2,80€ pour les étudiants.

Si vous passez plusieurs jours à Beaune, profitez-en pour parcourir la Voie des vignes à vélo. Une véloroute relie Beaune à Santenay sur 23 km via les villages renommés que sont Meursault, Pommard et Volnay. Je n’ai pas pu le faire… mais ce sera pour la prochaine fois.

 

About the Author

Jean-Marc De Jaeger ()

Website: http://lefouduvoyage.fr

One Reply to “Visiter les Hospices de Beaune et se replonger dans La Grande Vadrouille”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.