Je n’ai pas l’habitude de prendre part à des visites guidées, préférant découvrir une ville au gré de mes pas. Mais mon voyage à New York étant celui des premières fois, je me suis laissé tenter par une visite guidée de l’agence New York Off Road. Sa particularité ? Elle a été créée par une Française pour des Français de passage à NYC. Coïncidence, quelques jours avant de réserver, j’ai découvert New York Off Road en écoutant sur Spotify un podcast de l’émission Expat Heroes – oui, je me renseigne sur l’expatriation, mais c’est une autre histoire).

 

Rendez-vous est donné en début d’après-midi près d’une station de métro de Brooklyn. Le mail récapitulatif, envoyé deux jours avant la visite, est très détaillé et suggère même des lieux où se restaurer avant le départ. Julie, Marseillaise installée à New York depuis dix ans, est notre guide pour la découverte de deux quartiers de Brooklyn : Bushwick et Williamsburg, en voie de gentrification. Nous sommes une dizaine de participants, tous Français. Certains sont déjà familiers de New York, d’autres comme moi viennent ici pour la première fois.

 

 

Nous voilà partis pour trois heures sous un soleil d’été. Après une brève présentation de New York, nous commençons par déambuler dans des rues désertes bordées d’entrepôts. On est loin des buildings rutilants de Manhattan ! Les murs sont recouverts de fresques géantes aux inspirations variées. C’est LE quartier du street art à Brooklyn. A travers le street art, j’ai appris énormément de choses sur l’histoire de la ville. Par exemple qu’il suffit de demander l’autorisation au patron de l’usine pour repeindre ses murs. Ou qu’un conflit existe entre les artistes qui travaillent par amour de l’art et les artistes commandités par des agences de pub. 

 

Ensuite, nous découvrons des lieux cachés qui ne sont connus que des habitants du quartier. Comme ce restaurant réaménagé dans un ancien entrepôt où tout est rose (vaisselle, déco…) – un moment idéal pour se rafraîchir tout en faisant connaissance. Ou encore cette chocolaterie artisanale qui fait office à la fois de boutique et de mini-usine. Surtout, j’ai adoré le dernier lieu visité, le disquaire Rough Trade à deux pas des rives de l’East River.

 

Le disquaire Rough Trade se trouve à deux pas de l’East River, dans le quartier de Williamsburg.

 

 ➡ Les plus : New York Off Road porte bien son nom ! J’ai découvert des lieux aussi insolites que stylés, hors des sentiers battus, qui ne figurent pas (encore) dans les guides de voyage. Parcourir les galeries d’art à ciel ouvert est un excellent moyen de comprendre la transformation en cours des quartiers. J’étais le seul voyageur solo du groupe, mais les pauses et la marche favorisent les échanges.

 

 ➡ Les moins : La deuxième partie de la visite, à Williamsburg, mérite d’être prolongée par la découverte d’un lieu supplémentaire. J’entends beaucoup parler de Williamsburg comme étant LE quartier en vogue de Brooklyn : j’aurais aimé en savoir davantage. En outre, le prix de la visite (58€) peut paraître élevé mais est justifié sa durée (3h30), sa superbe ambiance et la découverte de lieux off road.

 

 

Je remercie Airbnb France de m’avoir permis de tester cette Expérience. Depuis quelques mois, en plus des logements, des Expériences (visites guidées, parcours historiques, découvertes de restaurants…) sont proposés par les locaux pour agrémenter son séjour.

About the Author

Jean-Marc De Jaeger ()

Website: http://lefouduvoyage.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.