Give BoxDes objets qui finissent en déchetterie et qui ne profitent à personne ? Mon P’tit voisinage ne veut pas en entendre parler ! C’est pourquoi le réseau social de proximité, soucieux de favoriser le partage et la solidarité entre voisins, souhaite installer des Give Box dans les villes françaises, à commencer par Rennes, Saint-Malo et Dinan. La start-up d’origine bretonne espère, à terme, les déployer sur tout le territoire.

Le principe est simple : je dépose des objets dont je n’ai plus besoin et, en échange, je suis libre de récupérer autre chose en retour. Un bon moyen de favoriser l’économie collaborative tout en faisant un geste pour l’environnement.

Mais pour mener à bien ce projet, Mon P’tit voisinage a besoin de financements ! La start-up a lancé un appel aux dons sur la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank. L’objectif est de collecter 1 500 euros, plus des deux tiers allant à la construction des Give Box. Les donnateurs les plus généreux verront une Give Box installée dans leur ville.

Si vous vous sentez l’âme d’un super voisin, vous savez ce qu’il vous reste à faire… !

Jean-Marc DE JAEGER

Categories: Archives

About the Author

Jean-Marc De Jaeger ()

Website: http://lefouduvoyage.fr

3 Replies to “Consommation collaborative : avec les « Give Box », donnez au lieu de jeter”

  1. Il y a aussi les potagers municipaux mis en place par la mairie de Paris, qui permettent aux gens habitant le même quartier de cultiver un petit lopin de terre pour leur consommation personnelle et de recycler leurs déchets organiques.

  2. Une politique offensive de ce type faisant le pari de la collaboration est un formidable laboratoire vivant pour developper des initiatives et des services adaptes, a l image du Nesta britannique qui propose de developper un laboratoire dedie a l economie collaborative , pouvons-nous amener une ville francaise a le devenir ? Comment initier, favoriser et lever les obstacles au developpement de la re ville du partage francaise avec une politique volontaire ? Comment en initier une et en faire eclore 100 ?

  3. Beaucoup de services hyperlocaux de la consommation collaborative se lancent sur un creneau et un seul et rencontrent des difficultes a consolider leur modele economique. Pourrions-nous tester en vrai, concretement, un service de conciergerie qui demultiplierait les offres pour mieux preciser les modeles d affaires accessibles et permettre a des milliers de conciergeries glocales de voir le jour, comme l ont ete les boutiques de cigarettes electroniques ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.