Images de BFMTV

Images de BFMTV

Pour la troisième fois en trois jours, la terreur a de nouveau sévi. Alors que le pays est toujours en deuil après l’attentat au siège de Charlie Hebdo mercredi et la fusillade de Montrouge jeudi, une prise d’otage a eu lieu hier après-midi dans l’épicerie Hyper Casher situé dans le quartier de la porte de Vincennes (XXe) à Paris.

Vers 13 heures, un homme lourdement armé entre dans le commerce et s’y barricade avec des otages – une dizaine, saura t-on plus tard. Cet homme, Amedy Coulibaly, avait auparavant été identifié comme étant l’auteur de la fusillade de Montrouge lors de laquelle une policière municipale a été abattue. Depuis que le rapprochement a été fait avec l’attentat de Charlie Hebdo, notamment par le fait qu’il connaissait Cherif, le cadet des frères Kouachi, l’homme de 32 ans était activement recherché par les services de police.

Un important déploiement des forces l’ordre, incluant notamment un hélicoptère, a lieu progressivement dès 14 heures. Le cours de Vincennes, qui relie la place de la Nation à la porte de Vincennes, est fermé à la circulation. Le boulevard périphérique, qui fait face au commerce où la prise d’otages a lieu, est lui aussi partiellement bloqué.

Au cours de l’après-midi, les forces spéciales du GIGN investissent la zone de sécurité, étendue par conséquent. A 17h13, plusieurs détonations se font entendre à quelques centaines de mètres du magasin, signe que l’assaut a été donné. Des civils en sortent aussitôt en courant et sont immédiatement pris en charge par les secours. Parallèlement, l’assaut est donné à Dammartin-en-Goële, où les frères Kouachi sont abattus et l’otage libéré sain et sauf.

A 17h30, les informations officielles confirment la mort d’Amedy Coulibaly lors de l’assaut. Quatre autres personnes ont été tuées lors des quatre heures de détention. Selon le procureur de Paris, François Molins, et d’après l’état des cadavres, elles l’ont « vraisemblablement » été dès le début de la prise d’otages. Il ajoute que quinze bâtons d’explosifs « non-reliés » ont été trouvés sur les lieux.

LIRE : Charlie, Montrouge, Vincennes : 3 jours de peur et de violence (Les Echos)

> Chez les musulmans, la crainte d’un « amalgame »

Les habitants situés dans la zone de sécurité reçoivent la consigne de rester chez eux. Même ordre est donné aux directeurs d’établissements scolaires où les élèves sont consignés. Une mesure qui inquiète et soulage à la fois une mère de famille, dont la fille est bloquée dans le lycée Hélène Boucher. En attendant la réouverture de l’établissement, cette quinquagénaire de confession musulmane confie : « C’est un quartier très calme ici. Il n’y a jamais d’histoires, tout le monde se connaît. Il y a un vrai vivre ensemble entre les communautés. » Auparavant, son fils de 18 ans, en sortant du lycée Maurice Ravel situé un peu plus loin, s’est retrouvé tout près du magasin Hyper Casher quelques instants avant le début des faits.

Arrivé sur le cours de Vincennes peu après les faits, Saïd, lycéen lui aussi de confession musulmane, fait part de son inquiétude et de son indignation : « Depuis Mohammed Merah, les musulmans sont stigmatisés. Certains fanatiques font passer tous les musulmans pour des terroristes. Mais nous ne sommes pas terroristes. Nous pratiquons une religion de paix, notre prophète est un homme de paix », insiste t-il. Pour lui, la crainte de l’« amalgame » est forte. Comme pour s’en prémunir, il montre fièrement son passeport français : « Je suis Français avant tout. » Puis d’ironiser : « J’ai peur qu’on ne trouve pas de travail. Vous voyez, je m’appelle Saïd… comme le terroriste. Alors vous comprenez, pour moi, c’est la fin du monde ! » Il désapprouve toute représentation du prophète musulman mais reconnaît que « tuer des gens n’est pas la meilleure chose à faire ». L’un de ses amis qui l’accompagne estime qu’« il faut une limite à l’humour ». « La liberté de s’exprimer, oui, l’humour oui, mais dans le respect des sensibilités de chacun et sans provoquer les communautés », commente t-il.

Categories: Archives

Tags:

About the Author

Jean-Marc De Jaeger ()

Website: http://lefouduvoyage.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.